GK University - шаблон joomla Создание сайтов

Nouvelles

Au vendredi 30 juin 2017 à 23h59 et des poussières au plus tard, tous les organes du Rotary devaient avoir changé de tête. Rien de nouveau à cela, il en a toujours été ainsi depuis que le Rotary s'appelle Rotary.

Du nouveau quand même, même sans devoir y regarder de près, Bujumbura n'avait jamais organisé un événement à la taille de celui de ce jour. Tout ce que compte le pays comme Rotary et dérivés s'est retrouvé au même endroit, au même moment. Et il y avait du beau monde : 1 club interact, 3 clubs rotaract, 7 clubs rotary auxquels il faut ajouter les visiteurs rotariens venus de plusieurs pays du district 9150, dont le Gouverneur lui-même, sans oublier les nombreux invités.

Lire la suite

Ce 2 juillet 2016, se déroulait au Garden Hôtel la passation du Rotary doyen de Bujumbura.  Le comité sortant conduit par Gilbert a passé la main au nouveau comité qui va être dirigé par Jean Ndimubandi. Une cérémonie riche en couleur et en activité

Lire la suite

Le BURUNDI.

 

Détails Géographiques :

Le Burundi est un petit pays de 27 830 km2 enclavé entre la Tanzanie à l’Est et au Sud, la RDC à l'Ouest, et le Rwanda au Nord.

 

Economie :

PNB par secteur d activités :

Agriculture : 50% du PNB

Industries : 18% du PNB

Tertiaire : 32% du PNB

L économie de ce pays pauvre en ressources naturelles repose à 80% sur les recettes de la vente

du café sur le marché international.

 

Aperçu Social :

Depuis 1993, une crise sévère a appauvri une population déjà fortement démunie.

Ainsi, sur les 6,223,897 citoyens que compte le Burundi, 36.2% vivent sous le seuil

de la pauvreté.

 

Le ROTARY CLUB au Burundi :

Le ROTARY CLUB de Bujumbura est l’un des premiers clubs crées dans le District 9150.

Depuis 1955, le Club de Bujumbura a contribué à de nombreuses oeuvres caritatives.

Notre dernier projet, l’un des plus important même au niveau du ROTARY INTERNATIONAL, est le JAIPUR FOOT.

 

Le PROJET JAIPUR FOOT :

1) Historique

Le Jaipur Foot est le fruit d une collaboration entre deux personnes : Dr Pramod Karan Sethi, un chirurgien orthopédiste membre du célèbre Collège Royal des Chirurgiens de Grande-Bretagne et d'un sculpteur du nom de Ram Chandra qui avait a peine termine l école primaire a Jaipur. Il y a trente ans ces 2 personnes se sont rencontrer dans un hôpital de Jaipur ou Dr. Sethi était en train d'assister ses patients à marcher à l'aide des béquilles, il était observé par Chandra qui enseignait l'artisanat aux lépreux. Chandra en tira la conviction qu'il pouvait fabriquer une prothèse plus utile qui serait proche à une jambe humaine. Il fit la proposition au Dr Sethi et au bout de 2 ans de travail sans relâche le premier Jaipur Foot était né.

En 1971, Dr.Sethi fit la présentation de cette invention au corps des Chirurgiens Orthopédistes de Grande Bretagne, ils furent impressionnés par sa solidité et sa souplesse.

Quand la guerre éclata en Afghanistan vers la fin des années 1970 et que les mines russes causèrent des milliers de mutilés de guerre, le Comité International de la Croix Rouge se rendit compte que le Jaipur Foot était la prothèse la mieux adaptée aux besoins des victimes.

Jusqu’en 1997, 72,000 indiens victimes d'accidents pour la plupart avaient déjà bénéficié de cette prothèse. Des agences humanitaires occidentales on déjà aidé des millions d’estropiés à travers le monde à l’acquérir et trouvent que Jaipur Foot leur offre le moyen le moins onéreux d accorder cette assistance.

Le projet Jaipur Foot s’inscrit en ligne droite dans la passion du Rotary International d’ assister les personnes handicapées comme par exemple la prévention de la poliomyélite par des campagnes de vaccination.

2) Au Burundi

Le projet Jaipur Foot au Burundi est le fruit d une collaboration entre Rotary International et trois clubs à savoir celui de Bombay (Inde), Nairobi South (Kenya) et Harrisburg (États Unis). Ainsi en mai 2001 un atelier de fabrication de prothèses artificiel a vu le jour avec la capacité de fournir bénévolement 1000 unités aux handicapés du Burundi. L atelier se situe au centre de réhabilitation socioprofessionnelle au quartier Ijabe à Bujumbura. Il compte en permanence une secrétaire/comptable et trois techniciens.

3) Nos réalisations

Le Projet a eu le plaisir, dans le cadre de l assistance offerte par les clubs partenaires, d’ accueillir deux techniciens indiens qui ont supervisé le démarrage du projet. Ainsi, la première prothèse a été placée le 15 mai 2001. A ce jour le centre a put fournir gracieusement plus de 700 prothèses aux handicapés burundais.

4) Nos besoins

 

Dû à l’appauvrissement général de la population, la grande majorité des patients n’ont pas les moyens de se déplacer à partir des milieu ruraux. De plus ils n’ont pas la possibilité financière de pouvoir loger et se restaurer a Bujumbura en attendant d être servi par le centre.

De plus certains handicapés sont obliges de subir des opérations pour adapter la prothèse, cela étant au-dessus de leurs moyens financiers. De plus, les matières premières nécessaires à la fabrication des prothèses s épuisent progressivement et il est essentiel de trouver des sources financières pour les renouveler afin d’assurer le soutien aux plus démunis.


La Prothèse Jaipur Foot

  • Le temps de fabrication pour une prothèse de la partie inférieure de la jambe est de une heure, ainsi le placement de celle-ci est très rapide.
  • L’apparence et l’utilisation de cette prothèse est similaire à une jambe naturelle.
  • Cette prothèse permet à l’imputé de courir, s’accroupir, s’asseoir les jambes croisées. Ces personnes peuvent également monter un arbre, sauter des hauteurs et même nager.
  • La prothèse Jaipur Foot est la plus légère disponible sur le marché, car elle ne pèse que 1.3 à 2.5 kg
  • Cette prothèse en caoutchouc est étanche et permet de marcher pieds nus. Le port de la chaussure
  • est également possible.

 


 

Le ROTARY CLUB de Bujumbura s’implique dans la réponse à la question de sécurité routière en milieu urbain.

 

Ce vendredi le 11 mai 2012, le club rotary de Bujumbura a procédé à la remise d’un don de quatre dos d’âne à la commune KININDO de la Mairie de Bujumbura. Ces dos d’âne ont été construits sur la route macadamisée traversant la commune du côté des immeubles de l’INSS. Dans son interview accordé aux médias, l’ami Théophile MBAZUMUTIMA, vice président de ROTARY CLUB de Bujumbura, ce don s’inscrit dans le cadre de la contribution à la sécurité routière. D’après lui, la demande de construction de deux paires de dos d’âne a été faite par les habitants de KININDO ainsi que l’administration suite à de nombreux accidents enregistrés sur la route macadamisée baptisée RUSAMA et qui avaient déjà occasionné des morts et des blessés graves. Initialement, seuls deux (2) dos d’ânes avaient été identifiés. Ces deux ont donc été construits avec un montant de quatre (4) millions de francs burundais, réunis par les membres de Rotary Club de Bujumbura en collaboration avec ceux de Lions club de Bujumbura, soit deux (2) millions par Club. C’est par après que l’on s’est rendu compte que ces deux dos d’ânes ne suffisaient pas pour obliger les conducteurs de ralentir sérieusement afin d’atténuer le rythme et l’ampleur des accidents sur cette route dont la circulation est des plus dense de la capitale. Ainsi les membres du Rotary Club le Doyen de Bujumbura se sont engagés de doter de la commune de deux autres unités supplémentaires. Il a fallu rassembler encore quatre (4) millions de francs burundais. Vous comprenez donc que le du total HUIT (8) MILLIONS de nos francs.

Lire la suite

La protection de l’environnement est une des préoccupations majeures pour le Rotary International. Au niveau du District 9150, depuis deux ans, le Gouverneur a recommandé de mener des actions concrètes pour la préservation de la nature. Comme l’année dernière, le samedi 15 décembre 2012, les Club Rotary de Bujumbura Doyen, le club Kigobe 2012 et le club Tanganyika ont organisé ensemble la Journée Rotarienne de l’Arbre. Les premiers contacts avec l’Administration locale ont été amorcés par l’Ami Gabin MUREKAMBANZE Président du Club Kigobe 2012, l’organisation avait pour pilote Ami Epimaque BANYIHWABE en synergie avec les Amis Petit-Jean NDIKUMANA délégué de Kigobe 2012 et Yvan Devenge du Club Tanganyika. Plus de 800 plants de Grevillea ont été plantés en Commune et Quartier Gihosha entre Gihosha et Gikungu dans un ravin ménacé d’éboulements. Aux 3 Clubs Rotary se sont jointes des personnes de la Croix Rouge lors de la plantation, action qui a rassemblé plus de 150 personnes.Après la plantation, la camaraderie s’est déroulée en très bonne ambiance arrosée au lieu dit « Kigobe Lucky Area » où l’Ami Euphraïm a démontré ses talents d’un bon hôtelier pour avoir pu retenir ses invités depuis 14h00’ jusqu’au delà de 18 heures.

Lire la suite

Rotary Club de Bujumbura au service des personnes handicapées

 

A travers son projet « JAIPUR FOOT», Rotary Club de Bujumbura a octroyé ce Vendredi le 11 mai 2012 un don de prothèses à six handicapés du Centre des Handicapés de Jabe, sis en commune Bwiza en Mairie de Bujumbura. Cette activité à la quelle les membres de Rotary Club avaient pris part, s’est déroulée dans les enceintes même du centre national de personnes handicapés qui héberge par ailleurs l’atelier qui fabrique les prothèses.

 

Lire la suite

Le mois de Décembre a connu la réalisation de plusieurs actions sociales dont les plus importantes sont l'appui des centres de Mutwenzi à GITEGA et de l'Apecos  à BUJUMBURA. En  effet, en date du 07 décembre 2012, les membres du Rotary Club Bujumbura accompagnés de leurs conjoints ont effectués une visite au Centre des Handicapés mentaux de Mutwenzi  en Province GITEGA .

Lire la suite

Plus d'articles...

  1. Don APECOS